zero déchets

Objectif Zéro Déchet : pourquoi je m’y mets

Shopping addict, surconsommatrice effrénée, ma vie est loin de ressembler à une vie Zéro Déchet. Au contraire ! Et pourtant, c’est le défi que je viens de me lancer. Voilà pourquoi…

Un passif de serial shoppeuse

stan-smith-fashion
Crédit : Instagram / my_sweet_forties

Pourquoi, moi, la sérial shoppeuse, la fashionista effrénée, l’accro aux soldes en tous genres, j’ai eu envie de me lancer dans un objectif Zéro Déchet ? Tout d’abord, tenir ce blog m’a permis de dresser la liste presque exhaustive de mes mauvaises habitudes : des cosmétiques traditionnels pour aller à la piscine à mes obsessions fashion, ma vie quotidienne de consommatrice y a été étalée.

De quoi me rendre compte que je consommais en masse sans vraiment obtenir de satisfaction en retour… Car, et c’est sûrement aussi le cas pour vous, plus j’achète, plus j’ai envie d’acheter !Il m’est même arrivé pendant des mois de checker l’appli de Vente Privée avant même de poser un pied par terre le matin. D’où mon envie de faire une petite détox penderie

L’arrivée de babyboy + on n’est plus des pigeons

yaourt-yaourtière-zero-déchet
Crédit : Instagram/ my_sweet_forties

Ce serait mentir de dire que l’arrivée de mon fils a immédiatement changé mes habitudes de consommation.

Au contraire, je me suis déchaînée en lui achetant des tas de vêtements, des tas de jouets en plastique pour son bain, des tas de crèmes parfumées qui sentent bon le « bébé ».

Mais ces derniers temps, une émission diffusée sur France 4, On n’est plus des pigeons (pour signer la pétition afin qu’elle soit reconduite, c’est ici) m’a fait réfléchir. Je vous invite d’ailleurs à aller voir les replay (notamment celui de l’émission sur la toxicité des emballages alimentaires), mais en gros, il est facile de déduire après plusieurs visionnage, même pour une naïve et fan de surconsommation industrielle, que la plupart des industries nous vendent du rêve, mettant parfois notre santé en danger. Je simplifie à l’extrême, mais l’idée est bien là.

La transition

zero déchets
Instagram/ ike_goingweird

Après m’être un peu documentée sur la vie minimaliste des famille zéro déchets, je me suis sentie de plus en plus convaincue. J’ai déjà mis un terme par exemple à mon usage excessif de produits ménagers toxiques, pour les troquer contre du savon liquide et du vinaigre de vin blanc.

Mais il y a tout le reste : les fringues, l’alimentation, les courses, les cosmétiques… le défi Zéro Déchet, c’est plus qu’un chantier, c’est un projet de vie ! D’ailleurs, je ne suis pas sûre d’atteindre le Zéro Déchet, et pour l’instant, je vais faire en sorte d’en produire beaucoup, beaucoup moins.

J’ai créé une page Facebook Zéro Déchet Marseille, afin de modestement constituer une petite communauté de personnes qui ont envie de partager leurs astuces pour produire moins de déchets au quotidien. Vous pouvez la liker ici.

Ah oui, j’oubliais : j’ai déjà commencé ma détox shopping et vous savez ce que j’y ai gagné ? Du temps pour faire des choses bien plus intéressantes et…j’ai pas mal économisé !

Alors, que pensez-vous de l’idée de produire moins de déchets ? Facile, inutile, fastidieux ?

 

 

 

2 thoughts on “Objectif Zéro Déchet : pourquoi je m’y mets

  1. Hi hi, ici aussi on tend vers le zéro déchet. Bon c’est pas simple alors si on veut que ça soit efficace je pense en effet qu’il faut y aller mollo. Ici on a commencé par la salle de bain et les carrés de coton lavables… Pour le reste j’ai un avantage: je ne suis pas vraiment accro au shopping 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s